Journées du Patrimoine - Retour à la page d'accueil

 21 et 22 septembre 2019

 Programme en préparation

Journées du Patrimoine - Retour à la page d'accueil
Guide des Démarches - Votre département - Guide des Hôpitaux et cliniques - Guide des Maternités - Guide Médicaments - Guide des Lycées
Guide Tourisme France - Guide Baignades - Guide Campings - Guide Automobiles Anciennes - Journées du Patrimoine
 France   Seine-Saint-Denis (93) 
Journées du Patrimoine
Publicité

 ()


Publicité


 Agrandir le plan
 


Publicité

Publicité

 
Publicité

Ancienne gare de déportation de Bobigny
Bobigny (93)

Fiche en cours de mise à jour

Au programme pour les Journées du Patrimoine 2018

Visite commentée du site de l'ancienne gare de déportation de Bobigny

A partir de l'été 1943, vingt convois acheminèrent plus de vingt-mille Juifs de France vers les camps d’extermination, depuis la Gare de Bobigny. La visite du site, très émouvante, permet de mettre en évidence la machine, le système mis en place par les nazis pour appliquer "la solution finale". La Seine-Saint-Denis porte les traces des heures sombres de notre histoire. Le camp de la Muette à Drancy, les gares du Bourget et de Bobigny, le quai aux bestiaux de Pantin, le carré militaire du Cimetière Musulman, le Fort de Romainville sont autant de lieux emblématiques de la Déportation et de la Résistance. De l’été 1943 à l’été 1944, la gare de Bobigny, vaste espace qui comprenait une gare de marchandises et gare de voyageurs de la grande ceinture, devient le lieu de déportation des Juifs détenus au camp de Drancy, situé à un peu plus de 2 km. Elle remplaça dans ce rôle la gare du Bourget qui dés mars 1942 fut utilisée comme principal lieu de déportation des Juifs de France. En 13 mois, 22 407 hommes, femmes et enfants de tous âges y furent embarqués, à Bobigny, dans des convois de wagons plombés qui devaient les mener vers le camp d’extermination d’Auschwitz où l’immense majorité d’entre eux trouva la mort. Après la Seconde Guerre mondiale, ce site de 3,5 hectares fut utilisé à des fins industrielles par un ferrailleur qui déménagea en 2005\. Ce lieu de mémoire inscrit à l’inventaire supplémentaire des Monuments historiques, constitue, en France, le seul exemple de gare de déportation aujourd’hui désaffectée et préservée dans un état proche de sa configuration d’origine. En ce sens, c’est un lieu unique. Cette visite sera l’occasion de découvrir ce site, son histoire, ce chantier d’archéologie contemporaine et les projets du service "Patrimoine historique et mémoriel" de la ville de Bobigny.

Ce qu'il faut savoir :

De l’été 1943 à l’été 1944, la gare de Bobigny, vaste espace qui comprenait une gare de marchandises et une gare de voyageurs de la grande ceinture, devient le lieu de déportation des Juifs détenus au camp de Drancy, situé à un peu plus de 2 km. Elle remplaça dans ce rôle la gare du Bourget qui dés mars 1942 fut utilisée comme principal lieu de déportation des Juifs de France. En 13 mois, 22 407 hommes, femmes et enfants de tous âges y furent embarqués, à Bobigny, dans des convois de wagons plombés qui devaient les mener vers le camp d’extermination d’Auschwitz où l’immense majorité d’entre eux trouva la mort.
Après la Seconde Guerre mondiale, ce site de 3,5 hectares fut utilisé à des fins industrielles par un ferrailleur qui déménagea en 2005. Ce lieu de mémoire inscrit à l’inventaire supplémentaire des Monuments historiques, constitue, en France, le seul exemple de gare de déportation aujourd’hui désaffectée et préservée dans un état proche de sa configuration d’origine. En ce sens, c’est un lieu unique.
La ville de Bobigny, en collaboration avec les associations d’anciens déportés et la SNCF, travaille depuis 2006 au projet de valorisation de cette ancienne gare de déportation de Bobigny.
Le site de l’ancienne gare de déportation de Bobigny se visite gratuitement sur rendez-vous.
Une exposition permanente a été inaugurée en janvier 2012.
Ce parcours d’interprétation (de plein-air), intitulé « Bobigny, une gare entre Drancy et Auschwitz » propose des repères historiques, des photos et des témoignages qui structurent le parcours. La visite, commentée par un accompagnateur, permet de comprendre le rôle joué par cette gare dans la déportation des internés juifs du camp de Drancy.


Publicité

Distinctions, labels :

Inscription à l'inventaire supplémentaire des Monuments historiques

Journées du Patrimoine 2018 - horaires :

samedi 15: 10h00 à 11h00, 14h00 à 15h00, dimanche 16: 11h00 à 12h00, 14h00 à 15h00

Tarifs, conditions spéciales :

gratuit, limité à 40 personnes par visite

Ancienne gare de Déportation
69-151 Avenue Henri Barbusse
93000 Bobigny
Consulter le site Internet
Tel : 01 48 96 25 88

Guide Tourisme France

Informations détaillées extraites du Guide Tourisme France :

- consultez aussi la fiche Ancienne gare de déportation de Bobigny

- consultez aussi la fiche du département de la Seine-Saint-Denis

Publicité
 France   Seine-Saint-Denis (93) 
Guide des Démarches - Votre département - Guide des Hôpitaux et cliniques - Guide des Maternités - Guide Médicaments - Guide des Lycées
Guide Tourisme France - Guide Baignades - Guide Campings - Guide Automobiles Anciennes - Journées du Patrimoine