Journées du Patrimoine - Retour à la page d'accueil

 15 et 16 septembre 2018

 Programme national

Journées du Patrimoine - Retour à la page d'accueil
Guide des Démarches - Votre département - Guide des Hôpitaux et cliniques - Guide des Maternités - Guide Médicaments - Guide des Lycées
Guide Tourisme France - Guide Baignades - Guide Campings - Guide Automobiles Anciennes - Journées du Patrimoine
 France   Alpes-Maritimes (06) 
Journées du Patrimoine
Publicité

 ()


Publicité


 Agrandir le plan
 


Publicité

Publicité

 

Galerie des Ponchettes
Nice (06)

Au programme pour ces Journées du Patrimoine 2018

Visites de l'Exposition "Timeline"de Michel Blazy

Né à Monaco en 1966, Michel Blazy observe et travaille avec le vivant. Ses œuvres évolutives et éphémères donnent à voir des expérimentations en perpétuelle mutation. Les petites activités low tech de Michel Blazy laissent faire la vie de choses. Elles suscitent l’émerveillement par des trajectoires inattendues, donnent à voir les processus de transformation, de mutation et de prolifération. L’artiste puise ainsi dans les bacs à légumes : il empile des peaux d’orange pour créer des montagnes de sculptures-champignons, dore un oignon germé pour lui donner l’apparence d’une précieuse vanité, réalise de somptueuses fresques avec de la purée de betterave. Plus récemment, comme à la Biennale de Lyon (2015) ou de Venise (2017), les herbes folles se nichent dans des paires de chaussures et des téléphones portables.
En écho à l’exposition Cosmogonies présentée au MAMAC déployant une constellation d’artistes sur l’appréhension de phénomènes naturels, Michel Blazy est invité à réaliser une installation immersive et environnementale à la galerie des Ponchettes. Cette exploration sensible des micro-organismes, par leur aspect, couleur, odeur, consistance, fonctionne comme une invitation à un voyage extraordinaire et inoubliable, allant du domestique et du naturel à l’imaginaire. Dans ce monde précaire où la technologie est vouée à l’obsolescence, le vivant prend le dessus, donne à appréhender le devenir dans une économie de gestes et de moyens esquissant en filigrane une manière d’être au monde.

Ce qu'il faut savoir :

La Galerie des Ponchettes, tout comme la galerie de la Marine, a été construite, dans les années 1830-35, pour créer de nouvelles terrasses face à la mer (alors que l'on entreprenait l’aménagement d’une petite promenade le long de la Mer, premier noyau de la future Promenade des Anglais) et servir respectivement de halle aux poissons et d’arsenal à la marine sarde.
La Galerie des Ponchettes fut inaugurée un espace d’exposition en 1950 avec une rétrospective consacrée à Henri Matisse. Premier jalon vers la création d’un musée d’art moderne à Nice, c’est à l’initiative des peintres Pierre Bonnard et Henri Matisse et de l’Union Méditerranéenne pour l’Art Moderne (U.M.A.M.) que ce lieu fut ouvert à la création des grands maîtres modernes ; y exposèrent alors les artistes vivants sur la Côte d’Azur : Bonnard, Matisse, Chagall, Cocteau, Dufy, Van Dongen, etc.
Suite à l’exposition " Arman, Klein, Raysse " de 1967, réunissant trois représentants du Nouveau Réalisme, originaires de la région, la galerie des Ponchettes s’ouvre peu à peu à la création contemporaine, avec la présentation des " Biennales de Paris à Nice ". Durant les années 1980, les nouvelles générations d’artistes résidants sur la Côte d’Azur seront privilégiées, avec des expositions thématiques sur les avant-gardes des années 60-70 et 80 et des monographies de Noël Dolla, Bernard Pagès, Ben, Robert Malaval, Claude Gilli.
Avec l’inauguration du Musée d’Art Moderne et d’Art Contemporain en Juin 1990 qui prenait en quelque sorte le relais des Galeries du bord de mer, la Galerie des Ponchettes devint un lieu de présentation permanente des œuvres de Raoul Dufy, collections du Musée des Beaux-Arts de Nice. Depuis 1999, elle redevient un lieu de présentation de la création contemporaine en lien avec la galerie de la Marine avant que sa programmation soit confiée au MAMAC de Nice. Depuis 2016, les Ponchettes connaissent une nouvelle orientation et sont désormais un espace d’expérimentation pour les artistes.
Poursuivant la logique amorcée avec Yona Friedman (été 2016) ; Vivien Roubaud (hiver 2016) ; Noël Dolla (été 2017) et Dominique Ghesquière (hiver 2017-18), la Galerie des Ponchettes devient le nouveau territoire d’une carte blanche donnée à un artiste. Placée sur le front de mer, riche d’une histoire forte avec les artistes (Henri Matisse et Pierre Bonnard œuvrent auprès de Nice pour en faire une galerie d’art contemporain à partir de 1950 − Klein, Raysse et Arman y sont exposés en 1967), la galerie des Ponchettes est désormais pensée comme un espace d’expérimentation pour des artistes tout en assumant un lien fort avec la programmation du MAMAC.


Publicité

Journées du Patrimoine 2018 - horaires :

VISITE DE L4EXPOSITION LE SAMEDI ET LE DIMANCHE A 11H ET 16H.

Tarifs, conditions spéciales :

GRATUIT

Galerie des Ponchettes
77 Quai des Etats-Unis
06000 Nice
Consulter le site Internet
Tel : +33 (0)4 93 62 31 24

Guide Tourisme France

Informations détaillées extraites du Guide Tourisme France :

- consultez aussi la fiche Galerie des Ponchettes

- consultez aussi la fiche du département des Alpes-Maritimes

 France   Alpes-Maritimes (06) 
Guide des Démarches - Votre département - Guide des Hôpitaux et cliniques - Guide des Maternités - Guide Médicaments - Guide des Lycées
Guide Tourisme France - Guide Baignades - Guide Campings - Guide Automobiles Anciennes - Journées du Patrimoine