Journées du Patrimoine - Retour à la page d'accueil

 15 et 16 septembre 2018

 Programme national

Journées du Patrimoine - Retour à la page d'accueil
Guide des Démarches - Votre département - Guide des Hôpitaux et cliniques - Guide des Maternités - Guide Médicaments - Guide des Lycées
Guide Tourisme France - Guide Baignades - Guide Campings - Guide Automobiles Anciennes - Journées du Patrimoine
 France   Paris (75) 
Journées du Patrimoine
Publicité

 ()


Publicité


 Agrandir le plan
 


Publicité

Publicité

 

Résidence de l'Ambassadeur du Mexique
Paris (75)

Au programme pour ces Journées du Patrimoine 2018

Visite commentée de l'Ambassade et de la Résidence de l'Ambassadeur du Mexique, bijoux de l'Art déco

Après le succès de l'ouverture aux Journées européennes du patrimoine 2017, nous vous proposons l'ouverture de l'Ambassade et de la Résidence de l'Ambassadeur du Mexique, témoins d'une époque artistique moderne et chargés d´histoireL'Ambassade du Mexique, qui se dresse dans le seizième arrondissement, près de la Place d’Iéna, permet d’admirer l'influence de l'Art déco, comme au théâtre des Champs-Élysées, au Palais de Tokyo, au Conseil économique, social et environnemental, ou au Palais de Chaillot, pour n’en citer que les exemples les plus représentatifs.Mais la grande particularité de l'immeuble de l'Ambassade réside dans le fait que, contrairement à ces bâtiments construits dans les années 1930, il a été bâti en 1927, c'est-à-dire deux ans après le Salon international des arts décoratifs et industriels modernes de 1925 qui marque alors la première apogée de l’architecture art déco en France.À cette époque, cinq ans après la fin de la Révolution mexicaine et une fois la stabilité du régime assurée, le gouvernement mexicain consacre tous ses efforts à renouer ses relations diplomatiques, commerciales et culturelles avec ses principaux partenaires, tout en mettant en avant l'esprit de modernité du pays. La France est par conséquent incontournable.C´est ainsi qu'en 1926, en se portant acquéreur de l’hôtel de la duchesse de Luynes, situé avenue du Président Wilson, le gouvernement du Mexique y installe la résidence du chef de mission et bâtit l’Ambassade sur l’espace autrefois réservé au jardin, donnant sur la rue de Longchamp. Séduit par le style art déco, sa rigueur classique et ses jeux de symétrie, l’Ambassadeur mexicain alors en poste à Paris, Alberto Pani, demande à l’architecte français André Durand d’en appliquer les principes à la construction de l’Ambassade.Il s’agit de l’un des rares exemples de bâtiments diplomatiques conçus et construits dès l’origine pour une telle destination. Une façade en briques arborant un aigle mexicain dessiné en pierres de couleurs style art déco ; un vestibule au décor cubiste et géométrique ; un deuxième vestibule d'un blanc immaculé ; une coupole à tambour ; des luminaires stylés en formes structurées ; des pavés en verre tantôt ronds, tantôt carrés.La Résidence de l'Ambassadeur a conservé son style d'hôtel particulier du XIXe siècle, avec des adaptations Art déco dans son mobilier et sa décoration. Pour réussir cette adaptation de l’hôtel de Luynes à cette volonté de changement et de modernité, le peintre mexicain Ángel Zárraga a été chargé de représenter allégoriquement l'histoire du Mexique, son amitié avec la France et son rêve de fraternité universelle.Pour un aperçu de la visite:[http://www.lepoint.fr/culture/journees-du-patrimoine-l-ambassade-art-deco-du-mexique-11-09-2017-2155917_3.php](http://www.lepoint.fr/culture/journees-du-patrimoine-l-ambassade-art-deco-du-mexique-11-09-2017-2155917_3.php)Pour cette édition 2018, nous vous proposons une visite des deux sites (Ambassade et Résidence), par petits groupes de 30 personnes, sans réservation préalable. Premier arrivé, premier servi. Uniquement le samedi 15 septembre, entre 10h et 15h. Dernier accès : 14h.

Ce qu'il faut savoir :

Après le succès de l'ouverture aux Journées européennes du patrimoine 2017, nous vous proposons l'ouverture de l'Ambassade et de la Résidence de l'Ambassadeur du Mexique, témoins d'une époque artistique moderne et chargés d´histoireL'Ambassade du Mexique, qui se dresse dans le seizième arrondissement, près de la Place d’Iéna, permet d’admirer l'influence de l'Art déco, comme au théâtre des Champs-Élysées, au Palais de Tokyo, au Conseil économique, social et environnemental, ou au Palais de Chaillot, pour n’en citer que les exemples les plus représentatifs.Mais la grande particularité de l'immeuble de l'Ambassade réside dans le fait que, contrairement à ces bâtiments construits dans les années 1930, il a été bâti en 1927, c'est-à-dire deux ans après le Salon international des arts décoratifs et industriels modernes de 1925 qui marque alors la première apogée de l’architecture art déco en France.À cette époque, cinq ans après la fin de la Révolution mexicaine et une fois la stabilité du régime assurée, le gouvernement mexicain consacre tous ses efforts à renouer ses relations diplomatiques, commerciales et culturelles avec ses principaux partenaires, tout en mettant en avant l'esprit de modernité du pays. La France est par conséquent incontournable.C´est ainsi qu'en 1926, en se portant acquéreur de l’hôtel de la duchesse de Luynes, situé avenue du Président Wilson, le gouvernement du Mexique y installe la résidence du chef de mission et bâtit l’Ambassade sur l’espace autrefois réservé au jardin, donnant sur la rue de Longchamp. Séduit par le style art déco, sa rigueur classique et ses jeux de symétrie, l’Ambassadeur mexicain alors en poste à Paris, Alberto Pani, demande à l’architecte français André Durand d’en appliquer les principes à la construction de l’Ambassade.Il s’agit de l’un des rares exemples de bâtiments diplomatiques conçus et construits dès l’origine pour une telle destination. Une façade en briques arborant un aigle mexicain dessiné en pierres de couleurs style art déco ; un vestibule au décor cubiste et géométrique ; un deuxième vestibule d'un blanc immaculé ; une coupole à tambour ; des luminaires stylés en formes structurées ; des pavés en verre tantôt ronds, tantôt carrés.La Résidence de l'Ambassadeur a conservé son style d'hôtel particulier du XIXe siècle, avec des adaptations Art déco dans son mobilier et sa décoration. Pour réussir cette adaptation de l’hôtel de Luynes à cette volonté de changement et de modernité, le peintre mexicain Ángel Zárraga a été chargé de représenter allégoriquement l'histoire du Mexique, son amitié avec la France et son rêve de fraternité universelle.Pour un aperçu de la visite:[http://www.lepoint.fr/culture/journees-du-patrimoine-l-ambassade-art-deco-du-mexique-11-09-2017-2155917_3.php](http://www.lepoint.fr/culture/journees-du-patrimoine-l-ambassade-art-deco-du-mexique-11-09-2017-2155917_3.php)Pour cette édition 2018, nous vous proposons une visite des deux sites (Ambassade et Résidence), par petits groupes de 30 personnes, sans réservation préalable. Premier arrivé, premier servi. Uniquement le samedi 15 septembre, entre 10h et 15h. Dernier accès : 14h.


Publicité

Journées du Patrimoine 2018 - horaires :

samedi 15: 10h00 à 15h00

Tarifs, conditions spéciales :

Visite commentée, gratuite, sans réservation et dans la limite des places disponibles. Les visites se feront au fur et à mesure par groupes de 30 personnes. Le parcours de visite inclut la Résidence de l´ Ambassadeur et l´Ambassade. Durée: 40 minutes.

Résidence de l'Ambassadeur du Mexique
20 avenue du Président Wilson
75116 Paris cedex 16

Guide Tourisme France

Informations détaillées extraites du Guide Tourisme France :

- consultez aussi la fiche du département de Paris

 France   Paris (75) 
Guide des Démarches - Votre département - Guide des Hôpitaux et cliniques - Guide des Maternités - Guide Médicaments - Guide des Lycées
Guide Tourisme France - Guide Baignades - Guide Campings - Guide Automobiles Anciennes - Journées du Patrimoine