Journées du Patrimoine - Retour à la page d'accueil
Journées du Patrimoine - Retour à la page d'accueil
Guide des Démarches - Votre département - Guide des Hôpitaux et cliniques - Guide des Maternités - Guide Médicaments - Guide des Lycées
Guide Tourisme France - Guide Baignades - Guide Campings - Guide Automobiles Anciennes - Journées du Patrimoine : CONSULTER

Démarches - Tourisme - Patrimoine - Automobiles : CONSULTER

 France   Seine-Saint-Denis (93) 
Journées du Patrimoine

basilique cathédrale Saint-Denis (Yalta Production)



 Agrandir le plan
 


Publicité


 
Publicité

Basilique-cathédrale de Saint-Denis
Saint-Denis (93)

Basilique-cathédrale de Saint-Denis
Basilique-cathédrale de Saint-Denis (doc. Yalta Production)

Au programme pour ces Journées du Patrimoine 2020

Journées européennes du Patrimoine - Concert d'orgue

L’opus 1 d’Aristide Cavaillé-Coll
En 1966, la basilique de Saint-Denis est devenue cathédrale (siège de l’évêché de la Seine-Saint-Denis), suite à la création des nouveaux diocèses de la région parisienne. Sous l’Ancien Régime, c’est une abbatiale, église de la puissante abbaye royale de Saint-Denis. L’ancien orgue du dix-huitième siècle a été conservé après la Révolution. Mais entièrement démonté, tous les éléments de l’instrument furent perdus !
Aristide Cavaillé-Coll (1811-1899) est le plus emblématique des facteurs d’orgues du XIXe siècle. Il révolutionna le métier et fit construire plus de 500 orgues à Paris, en province et même à l’étranger.
En 1833, le jeune Toulousain se rend à la conquête de Paris pour la construction d’un grand orgue neuf en l’abbatiale de Saint-Denis. Il remporte le marché face à des concurrents notoires. Les travaux pour la construction d’un orgue de 69 jeux débutent ainsi dès janvier 1834.
Le buffet néo-gothique est dessiné par le trop méconnu François Debret, l’architecte chargé de la restauration de l’abbatiale dès 1813, et avant la nomination de Viollet-le-Duc en 1846. Cavaillé-Coll réalise un instrument sans précédent. Il est l’inventeur du levier pneumatique, la Machine Baker, qui permet de soulager le jeu de l’organiste en évitant la dureté des claviers.
Inauguré le 21 Septembre 1841, cet orgue est donc unique au monde. D’une part, c’est le premier grand orgue d’Aristide Cavaillé-Coll. D’autre part, il contient en son sein un véritable catalogue de nouveautés : la Machine Baker, l’adoption de pressions différentes, l’usage de sommiers à double-laye (appels d’anches), la construction d’une boîte expressive, la confection de tuyaux dits “harmoniques”. Ainsi, après 1841, aucun instrument ne pourra sérieusement être conçu comme avant…
Représentant un succès foudroyant pour son concepteur, cet orgue attirera - entre autres visites - celle du célèbre organiste de Breslau, Adolphe Hesse, accompagné de Frédéric Chopin et fera l’objet d’une remarquable critique de presse, signée d’Hector Berlioz.
En 1901, Charles Mutin, successeur de Cavaillé-Coll, entreprend le relevage complet de l’instrument et y apporte quelques modifications. En octobre 1977, Henri Heurtel est organiste titulaire. C’est en 1983 pour que l’Etat, propriétaire du grand orgue, décide d’un relevage complet. La Pédale est conservée intégralement. Cette restauration à l’identique s’achève en 1987.

Ce qu'il faut savoir :

Près de Paris, la basilique-cathédrale de Saint-Denis, est le premier chef d'œuvre monumental de l'art gothique.
Dès le VIe siècle, l'église devient nécropole royale. Elle est plusieurs fois agrandie, notamment par le fameux abbé Suger au XIIe siècle, puis au XIIIe siècle ou elle est considérablement agrandie et remaniée dans le style gothique. Elle reçoit sa façade définitive avec 2 tours. La tour Nord (celle de gauche) est la plus grande, elle mesure 86 m. Menaçant de s'écrouler, la tour Nord de la basilique Saint-Denis sera détruite en 1846. Depuis, l'idée de sa reconstruction est régulièrement abordée.
A l'intérieur, on découvre la nécropole royale et sa collection unique en Europe de plus de 70 gisants et tombeaux sculptés, dans la lumière de vitraux des XIIe et XIXe siècles. En 1793, les révolutionnaires profanent les tombes et jettent les restes de 180 dépouilles dans une fosse commune.
A la Restauration, c'est la Chapelle royale de Dreux qui servira de nécropole à la famille régnante.

22 photos pour Basilique-cathédrale de Saint-Denis

basilique cathédrale Saint-Denis
basilique cathédrale Saint-Denis
(doc. Yalta Production)
basilique cathédrale Saint-Denis
basilique cathédrale Saint-Denis
(doc. Yalta Production)
basilique cathédrale Saint-Denis
basilique cathédrale Saint-Denis
(doc. Yalta Production)
basilique cathédrale Saint-Denis - choeur
basilique cathédrale Saint-Denis - choeur
(doc. Yalta Production)
basilique cathédrale Saint-Denis
basilique cathédrale Saint-Denis
(doc. Yalta Production)
basilique cathédrale Saint-Denis
basilique cathédrale Saint-Denis
(doc. Yalta Production)

Plus de photos sur le Guide Tourisme France


Journées du Patrimoine 2020 - horaires :

Attention : certaines animations sont supprimées au dernier moment en raison de la crise du COVID - renseignez-vous avant de vous déplacer
samedi 19 septembre - 18h00 à 19h00

Tarifs, conditions spéciales :

Gratuit

Basilique-Cathédrale de Saint-Denis
1 rue de la Légion d’Honneur
93200 Saint-Denis
Consulter le site Internet
Tel : 01 49 21 14 87

Guide Tourisme France

Informations détaillées extraites du Guide Tourisme France :

- consultez aussi la fiche Basilique-cathédrale de Saint-Denis

- consultez aussi la fiche du département de la Seine-Saint-Denis

Publicité
 France   Seine-Saint-Denis (93) 
Guide des Démarches - Votre département - Guide des Hôpitaux et cliniques - Guide des Maternités - Guide Médicaments - Guide des Lycées
Guide Tourisme France - Guide Baignades - Guide Campings - Guide Automobiles Anciennes - Journées du Patrimoine : CONSULTER

Démarches - Tourisme - Patrimoine - Automobiles : CONSULTER