Journées du Patrimoine - Retour à la page d'accueil
Journées du Patrimoine - Retour à la page d'accueil
Guide des Démarches - Votre département - Guide des Hôpitaux et cliniques - Guide des Maternités - Guide Médicaments - Guide des Lycées
Guide Tourisme France - Guide Baignades - Guide Campings - Guide Automobiles Anciennes - Journées du Patrimoine : CONSULTER

Démarches - Tourisme - Patrimoine - Automobiles : CONSULTER

 France   Saône-et-Loire (71) 
Journées du Patrimoine

 ()



Publicité


 
Publicité

Bastion Saint-Pierre
Chalon-sur-Saône (71)

Au programme pour ces Journées du Patrimoine 2021

La galerie de contremine du Bastion Saint-Pierre

Chalon-sur-Saône occupe, de 1477 à 1678, une situation stratégique, sur la frontière entre la Bourgogne, devenue française, et la Franche-Comté, désormais terre d’Empire.
Avec l’apparition du boulet de canon en fonte, les enceintes médiévales ne jouent plus leur rôle protecteur et des travaux de fortification sont alors menés par Girolamo Bellamarto entre 1547 et 1555.
Les bastions et remparts de Chalon peuvent faire l’objet d’une promenade, depuis le quai Sainte-Marie, puis la rue de la Motte, la rue de Belfort (Bastion Royal), la rue de Dijon, la rue du professeur Leriche (bastion Saint Pierre), le square des anciens combattants d’extrême Orient (bastion Saint Paul)…C’est l’occasion de découvrir un type de fortifications peu connues en France, antérieures à celles de l’illustre Vauban, mais jalon indispensable à l’édification de celles-ci.
La galerie de contremine (ou d’escarpe) est encore visible de nos jours au bastion Saint-Pierre. Mais une construction similaire existait au bastion Saint-Paul aujourd’hui arasé.
Ces couloirs cheminant dans les faces et les flancs de l’ouvrage, desservaient des casemates percées d’embrasures, assuraient la circulation à couvert de la garnison, et permettaient de repérer, à l’oreille, d’éventuels agresseurs.
Visite par un guide-conférencier des Villes et Pays d’Art et d’Histoire,

Ce qu'il faut savoir :

Ouvrage autrefois le plus puissant de la ville, et clé de sa défense durant la renaissance chalonnaise, le bastion Saint-Pierre doit son nom à l'abbaye incorporée à l'intérieur de son enceinte lors de sa création. Il occupait autrefois le point culminant de la ville à 20 m au-dessus de la Saône. Il est l’œuvre de l'ingénieur viennois Girolamo Bellarmato.
De par l’apparition du boulet de canon en fonte, les fortifications médiévales se révèlent incapables de défendre les places.
En France, les ingénieurs mettent en place des galeries de contremine (ou d’escarpe), apparues pour l’édification du château de Dijon par Louis XI (1477). Ce sont des couloirs cheminant dans les faces et les flancs de l’ouvrage, desservant des casemates percées d’embrasures. Ils permettent d’assurer la circulation à couvert de la garnison pour relier les emplacements du combat, de prendre l’assaillant à revers, de tirer dans le fossé par les meurtrières, d’écouter (l’une des attaques redoutables étant le creusement de galeries permettant d’installer des mines explosives faisant s’effondrer la muraille), et de lancer, à partir de la galerie, des "galeries de contremine boisées" pour empêcher les assaillants de parvenir au pied de la muraille par voie souterraine. Des bouches d’aération permettent également de laisser s’échapper les fumées, tandis que les murs sont plus bas qu’antérieurement, les maçonneries enterrées résistant mieux aux assaillants.
En Italie, les recherches pour protéger les tours d’artillerie mènent à calculer la distance entre chaque ouvrage en fonction de la portée des canons, afin de pratiquer des tirs croisés ne laissant subsister aucun angle mort en avant des ouvrages : ceux-ci adoptent donc une forme pentagonale et deviennent des bastions (1515) ; ce principe est repris en maçonnerie à partir de 1530 : la maçonnerie, peu épaisse, ne sert qu’à soutenir la terre qui remplit l’intégralité du volume de l’ouvrage.


Journées du Patrimoine 2021 - horaires :

Attention aux conditions sanitaires en vigueur ce jour là - renseignez-vous avant de vous déplacer
samedi 18 septembre - 10h00 à 11h00
samedi 18 septembre - 11h00 à 12h00
samedi 18 septembre - 14h00 à 15h00
samedi 18 septembre - 15h00 à 16h00
samedi 18 septembre - 16h00 à 17h00
dimanche 19 septembre - 10h00 à 11h00
dimanche 19 septembre - 11h00 à 12h00
dimanche 19 septembre - 14h00 à 15h00
dimanche 19 septembre - 15h00 à 16h00
dimanche 19 septembre - 16h00 à 17h00
dimanche 19 septembre - 17h00 à 18h00

Tarifs, conditions spéciales :

Gratuit, Sur inscription
03 85 93 15 98

Bastion Saint-Pierre - galerie de Contremine
12-14 rue du Professeur Leriche
71100 Chalon-sur-Saône
Consulter le site Internet
Tel : 03 85 93 15 98

Guide Tourisme France

Informations détaillées extraites du Guide Tourisme France :

- consultez aussi la fiche Bastion Saint-Pierre

- consultez aussi la fiche du département de la Saône-et-Loire

Publicité
 France   Saône-et-Loire (71) 
Guide des Démarches - Votre département - Guide des Hôpitaux et cliniques - Guide des Maternités - Guide Médicaments - Guide des Lycées
Guide Tourisme France - Guide Baignades - Guide Campings - Guide Automobiles Anciennes - Journées du Patrimoine : CONSULTER

Démarches - Tourisme - Patrimoine - Automobiles : CONSULTER