Journées du Patrimoine - Retour à la page d'accueil
Journées du Patrimoine - Retour à la page d'accueil
Guide des Démarches - Votre département - Guide des Hôpitaux et cliniques - Guide des Maternités - Guide Médicaments - Guide des Lycées
Guide Tourisme France - Guide Baignades - Guide Campings - Guide Automobiles Anciennes - Journées du Patrimoine : CONSULTER

Démarches - Tourisme - Patrimoine - Automobiles : CONSULTER

 France   Bas-Rhin (67) 
Journées du Patrimoine

Centre européen du résistant déporté - site de l'ancien camp de concentration de Natzweiler-Struthof (Centre européen du résistant déporté)



 Agrandir le plan
 


Publicité


 
Publicité

Centre européen du résistant déporté - site de l'ancien camp de concentration de Natzweiler-Struthof
Natzwiller (67)

Centre européen du résistant déporté - site de l'ancien camp de concentration de Natzweiler-Struthof
Centre européen du résistant déporté - site de l'ancien camp de concentration de Natzweiler-Struthof (doc. Centre européen du résistant déporté)

Au programme pour ces Journées du Patrimoine 2020

Visites guidées de l'ancien camp de concentration de Natzweiler-Struthof

Visite commentée d'une heure sur l'histoire de l'ancien camp de concentration de Natzweiler, dans le respect et la mémoire des déportés.

Ce qu'il faut savoir :

Le camp de concentration de Natzweiler-Struthof ouvre en mai 1941 au lieu-dit " le Struthof ", en Alsace annexée. L'emplacement, connu pour son air pur et ses pistes de ski, a été retenu par les nazis en raison de la présence de granit rose sur la montagne où il se situe. Pour exploiter cette ressource utile aux travaux du Reich, le chef des SS Heinrich Himmler décide d'installer à cet endroit un camp de concentration.
Destiné à fournir au Reich une main d'oeuvre d'esclaves, il regroupe avant tout des déportés politiques, faits prisonniers en raison de leurs convictions anti-nazies, et des résistants. Il compte aussi des déportés raciaux (Juifs, tziganes).
Les premiers détenus, venus du camp de Sachsenhausen, sont utilisés à la construction des accès et des terrassements du camp. En 1942, les premières baraques sont dressées et la carrière commence à être exploitée. En décembre, un premier camp annexe est ouvert à Obernai, à quelque 40 km de là.
Au fur et à mesure de la guerre, la population concentrationnaire grossit : venus de 32 pays différents, les déportés du Struthof voient leur nombre tripler en 1943. Cette année-là arrivent aussi les premiers déportés Nacht und Nebel (Nuit et brouillard), nom attribué aux résistants que les nazis destinent à mourir puis à disparaître sans laisser de traces. Particulièrement maltraités, ils doivent notamment construire la " cave aux pommes de terre ". Le camp atteint sa taille maximale et sa logique de terreur se parachève avec l'aménagement d'une chambre à gaz expérimentale (à l'extérieur de l'enceinte), puis la mise en fonctionnement d'un four crématoire fixe.
En 1944, le camp de Natzweiler poursuit son expansion et accueille trois fois plus de déportés que ne le permet sa capacité d'accueil.
En dehors même du Struthof, 70 camps annexes sont ouverts, notamment en Allemagne, presque tous voués à l'industrie de guerre.
Avec l'avancée des Alliés, les nazis évacuent tous les déportés du camp à partir de septembre 1944. Les camps annexes continuent de fonctionner, eux, toujours sous le nom du camp de Natzweiler. Lorsque les militaires américains découvrent le Struthof en novembre 1944, il est entièrement vide.
52 000 déportés sont passés par ce camp et ses camps annexes entre 1941 et 1945. Près de 22 000 y sont morts, la plupart d'épuisement, de traitements inhumains ou de faim, d'autres à cause des expérimentations pseudo-médicales dont ils ont été les victimes. Le camp servit aussi de lieu d'exécution de résistants. Avec un taux de mortalité de 40%, le camp de Natzweiler et ses camps annexes appartiennent aux camps de concentration les plus meurtriers du système SS.
Dans l'enceinte de l'ancien camp, le visiteur peut découvrir quatre baraques (dont la prison et le four crématoire) ainsi qu'un musée historique. La chambre à gaz, située 1.5 km en contrebas, se visite également. En 2005 a été construit à l'entrée du camp le centre européen du résistant déporté. Vaste de 2000m2, il abrite une exposition permanente consacrée au nazisme et à la résistance, des salles pédagogiques et un espace d'exposition temporaire.

1 photo pour Centre européen du résistant déporté - site de l'ancien camp de concentration de Natzweiler-Struthof

Centre européen du résistant déporté - site de l'ancien camp de concentration de Natzweiler-Struthof
Centre européen du résistant déporté - site de l'ancien camp de concentration de Natzweiler-Struthof
(doc. Centre européen du résistant déporté)
 

Photos extraites du Guide Tourisme France


Distinctions, labels :

Haut lieu de la Mémoire nationale.
Site classé monument historique.

Journées du Patrimoine 2020 - horaires :

Attention : certaines animations sont supprimées au dernier moment en raison de la crise du COVID - renseignez-vous avant de vous déplacer
vendredi 18 septembre - 11h00 à 12h00

vendredi 18 septembre - 14h00 à 15h00

vendredi 18 septembre - 15h00 à 16h00

vendredi 18 septembre - 16h00 à 17h00

samedi 19 septembre - 11h00 à 12h00

samedi 19 septembre - 14h00 à 15h00

samedi 19 septembre - 15h00 à 16h00

samedi 19 septembre - 16h00 à 17h00

dimanche 20 septembre - 11h00 à 12h00

dimanche 20 septembre - 14h00 à 15h00

dimanche 20 septembre - 15h00 à 16h00

dimanche 20 septembre - 16h00 à 17h00

Tarifs, conditions spéciales :

Tarif habituel

Centre Européen du Résistant Déporté - site de l'Ancien Camp de Concentration de Natzweiler-Struthof
Route départementale 130
67130 Natzwiller
Consulter le site Internet
Tel : + 33 (0)3 88 47 44 67

Guide Tourisme France

Informations détaillées extraites du Guide Tourisme France :

- consultez aussi la fiche Centre européen du résistant déporté - site de l'ancien camp de concentration de Natzweiler-Struthof

- consultez aussi la fiche du département du Bas-Rhin

Publicité
 France   Bas-Rhin (67) 
Guide des Démarches - Votre département - Guide des Hôpitaux et cliniques - Guide des Maternités - Guide Médicaments - Guide des Lycées
Guide Tourisme France - Guide Baignades - Guide Campings - Guide Automobiles Anciennes - Journées du Patrimoine : CONSULTER

Démarches - Tourisme - Patrimoine - Automobiles : CONSULTER