Journées du Patrimoine - Retour à la page d'accueil
Journées du Patrimoine - Retour à la page d'accueil
Guide des Démarches - Votre département - Guide des Hôpitaux et cliniques - Guide des Maternités - Guide Médicaments - Guide des Lycées
Guide Tourisme France - Guide Baignades - Guide Campings - Guide Automobiles Anciennes - Journées du Patrimoine : CONSULTER

Démarches - Tourisme - Patrimoine - Automobiles : CONSULTER

 France   Haut-Rhin (68) 
Journées du Patrimoine

 ()



 Agrandir le plan
 


Publicité


 
Publicité

Église des Dominicains
Colmar (68)

Au programme pour ces Journées du Patrimoine 2021

Découvertes patrimoniales à l'église

La Vierge au buisson de roses est un des joyaux de l'église des Dominicains de Colmar. Venez la découvrir à travers une visite commentée dimanche après-midi, ou en visitant l'église librement.
La Vierge au buisson de roses
La Vierge au buisson de Roses impressionne. Martin Schongauer, enfant de Colmar, n’a que peu ou prou vingt ans lorsqu’il couche sur le bois cette œuvre de jeunesse dans la vague rhénane des Vierges au jardinet.
De retour de Cologne et des Pays-Bas, il garde de son apprentissage auprès de grands maîtres, les draperies, les tentures, les mains longues et fines, l’expression de tristesse, mais il y apporte la fougue de ses printemps. Les couleurs éclatent et l’ensemble brille de mille feux.
Il faut prendre son temps pour discerner toute la richesse de cette œuvre : les couleurs, les fleurs, fruits et oiseaux, comme autant de symboles entourant Marie et Jésus. Martin Schongauer a pratiqué l’art du symbole jusque dans les moindres détails. Et que dire de l’enfant, passant un bras tendre et protecteur autour du cou de sa mère ?
Visite commentée : dimanche à 14h :
La visite commentée vous permettra d’entrer dans la richesse de cette œuvre majeure du XVe siècle comparée en son temps aux madones de Raphaël.
Les après-midis seront également ponctuées de lectures d’extraits de l’encyclique Laudato Siet de textes sur Marie.

Ce qu'il faut savoir :

L’église des Dominicains, joyau colmarien !
Les Dominicains s’installent à Colmar en 1278, peu après les Dominicaines (1252). Rodolphe de Habsbourg pose la première pierre de l’église en 1283. Cet édifice caractéristique des Ordres mendiants, de type " église-halle " non voûté à éclairage latéral, est terminé entre 1330 et 1346. En 1389, le Maître général des Dominicains Raymond de Capou désigne Colmar comme point de départ de la réforme dominicaine, dite de la stricte observance. L’artisan en sera le Dominicain Conrad de Prusse. Un polyptyque de Schongauer, aujourd’hui au musée Unterlinden, enrichit le chœur vers 1480. En 1490, un jubé, aujourd’hui disparu, séparait nef et choeur. Vers 1720, la nef est " baroquisée ".
Les Dominicains chassés de Colmar par la Révolution en 1791, leur église " Notre-Dame de Colmar " devient église paroissiale pour les catholiques constitutionnels en 1796 puis désaffectée en 1807. Elle sera utilisée successivement comme halle aux blés, caserne de gendarmerie, magasin d’artillerie, poste et école. En 1817, le général autrichien de Frimont emporte les verrières offertes par la ville.
L’église reprend son organisation pour le culte au XIXe siècle. Un clocheton est édifié par Charles Winckler dans le cadre d’une restauration générale de 1894. La tribune d’orgue, la vierge du portail, les autels, les confessionnaux, la porte d’entrée, la porte interne de la sacristie et les cadres du chemin de croix réalisés, l’église est rendue au culte en 1898 après transfert du mobilier baroque de l’église Saint-Martin.
Les verrières sont emportées à Munich pour restauration pendant la Première Guerre mondiale. À leur retour, on constate des manques. La restauration de 1923-26 complétée avec des fragments de Saint-Martin et de la chapelle de l’hôpital, se fait sous la direction d’Emile Herzog, archiviste départemental.
En 1992, les bases des deux colonnes occidentales de la nef sont dégagées. Aujourd’hui, l’église abrite de célèbres vitraux du XIVe siècle, la " Vierge au buisson de roses " de 1480 de Martin Schongauer, ainsi que les stalles rapportées des abbayes de Pairis et de Marbach et des autels provenant de l’abbaye de Marbach.
En 2018, elle a accueilli l’exposition " De Marbach à Colmar : trésors oubliés ".
À proximité, le cloître abrite une des plus importantes bibliothèques d’incunables de France " la Bibliothèque des Dominicains ".


Journées du Patrimoine 2021 - horaires :

Attention : certaines animations peuvent parfois être supprimées au dernier moment - renseignez-vous avant de vous déplacer
samedi 18 septembre - 14h00 à 17h00
dimanche 19 septembre - 14h00 à 17h00

Tarifs, conditions spéciales :

Gratuit

Église des Dominicains
Place des Dominicains,
68000 Colmar
Tel : 03 89 24 46 57

Guide Tourisme France

Informations détaillées extraites du Guide Tourisme France :

- consultez aussi la fiche du département du Haut-Rhin

Publicité
 France   Haut-Rhin (68) 
Guide des Démarches - Votre département - Guide des Hôpitaux et cliniques - Guide des Maternités - Guide Médicaments - Guide des Lycées
Guide Tourisme France - Guide Baignades - Guide Campings - Guide Automobiles Anciennes - Journées du Patrimoine : CONSULTER

Démarches - Tourisme - Patrimoine - Automobiles : CONSULTER