Journées du Patrimoine - Retour à la page d'accueil
Journées du Patrimoine - Retour à la page d'accueil
Guide des Démarches - Votre département - Guide des Hôpitaux et cliniques - Guide des Maternités - Guide Médicaments - Guide des Lycées
Guide Tourisme France - Guide Baignades - Guide Campings - Guide Automobiles Anciennes - Journées du Patrimoine : CONSULTER

Démarches - Tourisme - Patrimoine - Automobiles : CONSULTER

 France   Mayenne (53) 
Journées du Patrimoine

 ()



 Agrandir le plan
 


Publicité


 
Publicité

Église Sainte-Marie Madeleine
Forcé (53)

Au programme pour ces Journées du Patrimoine 2021

Visite de l'Eglise Sainte Marie Madeleine et du village

Eglise Sainte Marie Madeleine
Si l’on ne peut dater de manière précise la construction de l’édifice, les sources à notre disposition la situent au 11ème ou 12ème siècle. L’édifice primitif de type roman ne devait comporter qu’une nef puis il fut agrandi d’un transept et d’un chœur au 17ème à chevet circulaire.
Les chapelles nord et sud datent du 18ème siècle. Le banc seigneurial exécuté vers 1780 pour Jean René Pierre Le Clerc de la Jubertière qui achète la seigneurie de Forcé en 1780. La sacristie fut adjointe à l’extrémité de l’église vers 1895.
La reconstruction du chœur a été dirigée en 1837 par l’entrepreneur chaufournier Frédéric Ricosset. La chaire à prêcher date de 1839.
Les contreforts de la façade ont probablement été remaniés au 15ème siècle et encadrent un portail grec en tuffeau daté par cette inscription " Deo Optimum Maximo sumptibus D. Jacquot 1840 " (grâce aux dons de).
L’édifice a eu droit à une cure de rajeunissement en 1985 dont le résultat s’offre aujourd’hui à nos yeux. Il fit dire à l’Abbé Saget dans une de ses chroniques : " La nef est terminée et la voûte a dépouillé son revêtement de plâtre pour revenir à son état primitif : poutres et lattes de bois apparaissent à nouveau, les murs ont retrouvés leur pureté et l’harmonie de l’ensemble ne peut échapper au visiteur, sitôt la porte franchie ".
On procéda entre autre la même année à une réfection du sol en terre cuite de la nef et du transept, sans oublier les verrières.
La commune de Forcé
Petite par sa superficie (à peine 5 km2), la commune de Forcé a pourtant connu une histoire assez longue et variée.
Sans doute remonte-t-elle à l'époque gallo-romaine, mais aucun document ne l'atteste avec évidence.
Le village semble avoir été construit autour de l'église au 14ème siècle.
Au 16ème siècle, quelques habitants avaient adhéré au protestantisme, comme en témoigne un ''Huguenotier'' mentionné dans les archives et qui était un lieu de sépulture pour les Huguenots.
Sous la Révolution, une bataille se déroula près du pont sur la Jouanne, entre les Chouans et les Bleus et, au cours de ce combat, s'illustra un Chouan surnommé "Tranche-montagne".
C'est à la même époque qu'une célèbre blanchisserie, installée à la Mazure, entre Forcé et Entrammes, connût son heure de gloire puisque les toiles blanches à Forcé se vendaient dans toute l'Europe et même en Amérique.
La blanchisserie ferma au 19ème siècle et son directeur, Monsieur le Clerc de la Jubertière, devint le premier Maire de Forcé.
Des fours à chaux installés par un certain Monsieur Ricosset connurent une grande activité à la fin du 19ème siècle.
A cette époque, la localité comptait, plus de 800 âmes. Depuis peu, elle dépasse désormais les 1000 habitants qui profitent de l’attraction de son chef-lieu à 3 km, Laval, en gardant le calme d’une habitation loin de l agitation des grandes villes.

Ce qu'il faut savoir :

Si l’on ne peut dater de manière précise la construction de l’édifice, les sources à notre disposition la situent au 11ème ou 12ème siècle. L’édifice primitif roman ne devait comporter qu’une nef puis il fut agrandi d’un transept et d’un chœur au 17ème à chevet circulaire. Les chapelles nord et sud datent du 18ème siècle. La sacristie fut adjointe à l’extrémité de l’église vers 1895. Les contreforts de la façade ont probablement été remaniés au 15ème siècle et encadrent un portail grec en tuffeau daté par cette inscription " Deo Optimum Maximo sumptibus D. Jacquot 1840 " (grâce aux dons de). La reconstruction du chœur a été dirigée en 1837 par l’entrepreneur chaufournier Frédéric Ricosset. La vénérable dame eu droit à une cure de rajeunissement en 1985 dont le résultat s’offre aujourd’hui à nos yeux et fit dire à l’Abbé Saget dans une de ses chroniques : " La nef est terminée et la voûte a dépouillé son revêtement de plâtre pour revenir à son état primitif : poutres et lattes de bois apparaissent à nouveau, les murs ont retrouvés leur pureté et l’harmonie de l’ensemble ne peut échapper au visiteur, sitôt la porte franchie ". On procéda entre autre la même année à une réfection du sol en terre cuite de la nef et du transept, sans oublier les verrières.


Journées du Patrimoine 2021 - horaires :

Attention : certaines animations peuvent parfois être supprimées au dernier moment - renseignez-vous avant de vous déplacer
samedi 18 septembre - 09h30 à 17h30
dimanche 19 septembre - 09h30 à 17h30

Tarifs, conditions spéciales :

Gratuit

Église Sainte-Marie Madeleine
Place de l'église,
53260 Forcé
Consulter le site Internet
Tel : 02 43 53 30 72

Guide Tourisme France

Informations détaillées extraites du Guide Tourisme France :

- consultez aussi la fiche du département de la Mayenne

Publicité
 France   Mayenne (53) 
Guide des Démarches - Votre département - Guide des Hôpitaux et cliniques - Guide des Maternités - Guide Médicaments - Guide des Lycées
Guide Tourisme France - Guide Baignades - Guide Campings - Guide Automobiles Anciennes - Journées du Patrimoine : CONSULTER

Démarches - Tourisme - Patrimoine - Automobiles : CONSULTER