Journées du Patrimoine - Retour à la page d'accueil
Journées du Patrimoine - Retour à la page d'accueil
Guide des Démarches - Votre département - Guide des Hôpitaux et cliniques - Guide des Maternités - Guide Médicaments - Guide des Lycées
Guide Tourisme France - Guide Baignades - Guide Campings - Guide Automobiles Anciennes - Journées du Patrimoine : CONSULTER

Démarches - Tourisme - Patrimoine - Automobiles : CONSULTER

 France   Loire (42) 
Journées du Patrimoine

Les Ailes de Bernard - ancienne usine Perrier (La Trisandre)
Les Ailes de Bernard - ancienne usine Perrier
(doc. La Trisandre)



Publicité


 
Publicité

Les Ailes de Bernard - ancienne usine Perrier
Saint-Julien-Molin-Molette (42)

Les Ailes de Bernard - ancienne usine Perrier
Les Ailes de Bernard - ancienne usine Perrier (doc. La Trisandre)

Au programme pour ces Journées du Patrimoine 2020

Journées du Matrimoine - Femmes Extra-Ordinaires

Interventions artistiques et visite originale de la fabrique de soie par des femmes artistes de Saint Julien-Molin-Molette et d'ailleurs.
Sabine Li, sculptrice céramique - Gisèle Jacquemet, plasticienne - Nelly Mousset contrebassiste - Delphine Gaud, Danseuse chorégraphe.
Cette démarche vise à valoriser la présence de personnes qui représentent le terreau matrimonial (pendant de patrimoine); Ceci, dans le but de mettre en lumière des présences féminines locales ou régionales, au même titre que les grandes figures ou icônes historiques de notre histoire nationale.
L'objectif est de réunir "patrimoine" architectural et humain dans une proposition artistique et culturelle, impliquant fortement la vie des habitants du village, et invitant les visiteurs à la rencontre.
Cette événement est soutenu par la commune de Saint-Julien-Molin-Molette et les bénévoles de l'association La Trisande, que nous remercions.
Cette manifestation est reliée à la démarche de l'association HF Auvergne Rhône-Alpes.
https://www.matrimoinehfaura.com/
Cette association a relayé l'idée première de l'artiste Michel Jeannès, dit "Monsieur Bouton", qui a inauguré la notion de Matrimoine.

Ce qu'il faut savoir :

L'histoire de l'usine Perrier

C'est en 1776 que débute le projet de la fabrique du moulin à soie.
Lorsque l'usine est construite, les moulins à soie sont actionnés par l'utilisation de l'énergie de l'eau du Ternay, par l'intermédiaire d'une roue hydraulique. Après différents changements de propriétaires la fabrique est vendue à Jean-Claude PERRIER en 1854.
En 1860, sont installés les premiers métiers à tisser et une canetière. L'année 1865 verra l'arrivée d'un ourdissoir. Divers agrandissements seront effectués à la fabrique.
En 1873, l'usine emploie 150 personnes y compris les employés travaillant à domicile. En 1911, l'effectif est de 97 personnes: 79 femmes dont 14 de moins de 18 ans et 18 hommes dont 3 de moins de 18 ans.
La machine a vapeur sera utilisée jusqu'à l'arrivée de l'électricité au début du 20ème siècle.
En 1898, le téléphone est installé à Saint Julien et l'usine bénéficie de ce nouveau moyen de communication. La fin du siècle verra enfin la construction du dernier étage de la fabrique.
Les vieux métiers à lanières sont remplacés peu à peu par des métiers, dits à grande vitesse, 60 au total étaient installés en 1922.
Au cours de la guerre 1939-1945, malgré de nombreuses difficultés pour s'équiper, certains matériels sont remplacés par d'autres plus modernes ou améliorés.
En 1947 l'installation de moteurs électriques individuels sur les métiers, en 1948 le passage de la chaufferie du charbon au fioul, en 1951 la transformation du monte-charge en un ascenseur répondant aux normes de sécurité.
À la fin des années 50, cesse l'utilisation du dortoir de l'usine que fréquentaient nombre de jeunes ouvrières venant des campagnes proches.
Trois générations se sont succédées à la direction de l'usine : Jean-Claude PERRIER jusqu'en 1894, Joannès PERRIER jusqu'en 1924, André PERRIER jusqu'en 1966. Durant 2 années, l'usine fut mise en gérance auprès de MM BOBICHON, puis sa gérance a été assurée courant 1969 par Paul et Josette SCHMELZLE, puis après 1989, par Josette SCHMELZLE seule.
Au moment où toute activité cesse, le 14 novembre 2003, étaient encore en fonctionnement un ourdissoir, des canetières, 35 métiers à tisser et l'usine employait 14 ouvrières.
Ces informations historiques sont issues du travail de recherche de Mr François Perrier.
En 1999, Delphine GAUD, danseuse chorégraphe, visite l'usine dans le but de nourrir le projet de son spectacle Bombyx Mori pour la Biennale de la Danse de Lyon. Elle vient observer et interviewer les ouvrières ainsi que Mme Schmelzle et enregistrer les sons de l'usine qui feront parti de la bande son du spectacle. Sans savoir à ce moment-là qu'elle et son compagnon Franck BESSON éclairagiste feraient l'acquisition de l'usine 5 ans plus tard.
Le projet de Delphine et Franck a reçu un accueil chaleureux et bienveillant de la part des enfants héritiers d'André Perrier, Maguy, Michel et François et ils ont eu la chance d'apprendre auprès d'eux, au fil des années l'histoire de leur habitation et lieu de travail.
C'est dans ce contexte teinté de transmission et d'amitié que naquit le studio de danse Les Ailes de Bernard, lieu de La Trisande en 2005, dédié à la création, à la recherche et à la pédagogie.

pour Les Ailes de Bernard - ancienne usine Perrier

Les Ailes de Bernard - ancienne usine Perrier
Les Ailes de Bernard - ancienne usine Perrier
(doc. La Trisandre)
Les Ailes de Bernard - ancienne usine Perrier
Les Ailes de Bernard - ancienne usine Perrier
(doc. La Trisandre)
Les Ailes de Bernard - ancienne usine Perrier
Les Ailes de Bernard - ancienne usine Perrier
(doc. La Trisandre)
Les Ailes de Bernard - ancienne usine Perrier
Les Ailes de Bernard - ancienne usine Perrier
(doc. La Trisandre)
Les Ailes de Bernard - ancienne usine Perrier
Les Ailes de Bernard - ancienne usine Perrier
(doc. La Trisandre)
Les Ailes de Bernard - ancienne usine Perrier
Les Ailes de Bernard - ancienne usine Perrier
(doc. La Trisandre)

Journées du Patrimoine 2020 - horaires :

Attention : certaines animations sont supprimées au dernier moment en raison de la crise du COVID - renseignez-vous avant de vous déplacer
Visite: 2 horaires possibles: 11h et 16h - groupes de 20 personnes maximum - Réservation préalable obligatoire prioritairement par mail à : trisande.gaud@orange.fr Par téléphone 06 25 83 05 59 si places disponibles. Les réservations par téléphone ne seront pas prioritaires.

Tarifs, conditions spéciales :

Participation libre des visiteurs, urnes à disposition.
Cette année le Port du masque est obligatoire et du gel désinfectant sera à disposition du public.

Les Ailes de Bernard - ancienne usine Perrier
4 rue Peyronnet
42220 Saint-Julien-Molin-Molette
Consulter le site Internet
Tel : 06 25 83 05 59

Guide Tourisme France

Informations détaillées extraites du Guide Tourisme France :

- consultez aussi la fiche du département de la Loire

Publicité
 France   Loire (42) 
Guide des Démarches - Votre département - Guide des Hôpitaux et cliniques - Guide des Maternités - Guide Médicaments - Guide des Lycées
Guide Tourisme France - Guide Baignades - Guide Campings - Guide Automobiles Anciennes - Journées du Patrimoine : CONSULTER

Démarches - Tourisme - Patrimoine - Automobiles : CONSULTER