Journées du Patrimoine - Retour à la page d'accueil
Journées du Patrimoine - Retour à la page d'accueil
Guide des Démarches - Votre département - Guide des Hôpitaux et cliniques - Guide des Maternités - Guide Médicaments - Guide des Lycées
Guide Tourisme France - Guide Baignades - Guide Campings - Guide Automobiles Anciennes - Journées du Patrimoine : CONSULTER

Démarches - Tourisme - Patrimoine - Automobiles : CONSULTER

 France   Hérault (34) 
Journées du Patrimoine

 ()



 Agrandir le plan
 


Publicité


 
Publicité

Pharmacie et Chapelle de la Miséricorde
Montpellier (34)

Au programme pour ces Journées du Patrimoine 2020

Concert exceptionnel "Sanctus Remedium"

Sanctus Remedium
Concert joué sur instruments d’époque
Sebastian Monti, ténor
Ensemble Baroque Arianna, direction Marie-Paule Nounou
De la musique à la Miséricorde ! Quel plus grand et plus sain remède que la musique ! Non seulement elle "adoucit les mœurs" mais nous savons scientifiquement qu'elle guérit les maladies de corps et d'esprit. D'ailleurs dans l'Antiquité, les Grecs enseignaient la musique en tant que matière médicale et Pythagore lui-même alla jusqu'à inventer des suites sonores à des fins thérapeutiques !
Pour les Journées européennes du patrimoine et pour valoriser un lieu d'une importance capitale de l'histoire médicale et spirituelle de Montpellier, Sebastian Monti, jeune ténor international résident à Montpellier et l'ensemble baroque montpelliérain Arianna dirigé par Marie-Paule Nounou interpréteront dans la chapelle de la Miséricorde des airs virtuoses pour ténor et ensemble instrumental extraits d'Oratorios oubliés du XVIIIe siècle, tirés d'œuvres de Pergolesi, Zelenka, Carl Philipp Emmanuel Bach, Bertoni, Haendel, Mozart...
Depuis le départ des soeurs de la Charité de Saint-Vincent-de-Paul en 2001, ce lieu de mémoire, classé Monument historique, est géré par la Ville de Montpellier.
En 1622, dans la tradition des oeuvres charitables, la congrégation laïque des Dames de la Miséricorde fonde l’oeuvre du même nom. Associées aux Filles de la Charité, elles s’installent dans une maison léguée en 1715 par Anne de Conty d’Argencourt. Après la Révolution, l’oeuvre est associée au Bureau de bienfaisance.
La pharmacie, constituée de deux salles (l’officine du XVIIIe et celle du XIXe siècle) contient une collection rarissime de pots de monstre, pots canons, cruches et chevrettes témoignage de plusieurs siècles de faïencerie montpelliéraine.
La chapelle aménagée en 1830 dans les anciens ateliers de la Monnaie est ornée de peintures illustrant l’histoire de la charité montpelliéraine, parmi lesquelles deux grands tableaux du choeur : La Charité de Saint Vincent de Paul d’Eugène Devéria (1808-1893) et Les Dames de la Miséricorde
d’Auguste Glaize (1807-1893). D’autres toiles signées de Reynaud Levieux (1613-1699) font de la chapelle un petit conservatoire de la peinture régionale du XVIIe au XIXe siècle.
L’ensemble de la Miséricorde est un des fleurons encore intacts du patrimoine médical et artistique local.
Ce lieu est le témoin de l’histoire de la charité et de l’action sociale à Montpellier depuis 1715.
L’ancienne maison de la Miséricorde, le bureau de bienfaisance avec ses pharmacies et la chapelle sont classés Monuments historiques depuis 2003.

Ce qu'il faut savoir :

L'ensemble historique de la Miséricorde recèle la dernière apothicairerie montpelliéraine encore en place. Depuis le départ des soeurs de la Charité de Saint Vincent de Paul en 2001, ce lieu de mémoire, classé monument historique, est géré par la Ville de Montpellier.
En 1622, dans la tradition des oeuvres charitables, la congrégation laïque des Dames de la Miséricorde fonde l'oeuvre du même nom. Associées aux Filles de la Charité, elles s'installent dans une maison léguée en 1715 par Anne de Conty d'Argencourt. Après la Révolution, l'oeuvre est associée au Bureau de bienfaisance.
La pharmacie, constituée de deux salles (l'officine du 18ème et celle du 19ème siècle) contient une collection rarissime de pots de monstre, pots canons, cruches et chevrettes témoignage de plusieurs siècles de faïencerie montpelliéraine.
La chapelle aménagée en 1830 dans les anciens ateliers de la Monnaie est ornée de peintures illustrant l'histoire de la charité montpelliéraine, parmi lesquelles deux grands tableaux du choeur : La Charité de saint Vincent de Paul d'Eugène Devéria (1808-1893) et Les Dames de la Miséricorde d'Auguste Glaize (1807-1893). D'autres toiles signées de Reynaud Levieux (1613-1699) font de la chapelle un petit conservatoire de la peinture régionale du 17ème au 19ème siècles.
L'ensemble de la Miséricorde est un des fleurons encore intact du patrimoine médical et artistique local.


Journées du Patrimoine 2020 - horaires :

Attention : certaines animations sont supprimées au dernier moment en raison de la crise du COVID - renseignez-vous avant de vous déplacer
dimanche 20 septembre - 17h00 à 18h00

Tarifs, conditions spéciales :

Gratuit

Musée de la Pharmacie - chapelle de la Miséricorde
1 rue de la Monnaie
34000 Montpellier
Consulter le site Internet
Tel : 04 67 67 93 32

Guide Tourisme France

Informations détaillées extraites du Guide Tourisme France :

- consultez aussi la fiche Pharmacie et Chapelle de la Miséricorde

- consultez aussi la fiche du département de l'Hérault

Publicité
 France   Hérault (34) 
Guide des Démarches - Votre département - Guide des Hôpitaux et cliniques - Guide des Maternités - Guide Médicaments - Guide des Lycées
Guide Tourisme France - Guide Baignades - Guide Campings - Guide Automobiles Anciennes - Journées du Patrimoine : CONSULTER

Démarches - Tourisme - Patrimoine - Automobiles : CONSULTER