Journées du Patrimoine - Retour à la page d'accueil
Journées du Patrimoine - Retour à la page d'accueil
Guide des Démarches - Votre département - Guide des Hôpitaux et cliniques - Guide des Maternités - Guide Médicaments - Guide des Lycées - Guide EHPAD
Guide Tourisme France - Guide Baignades - Guide Campings - Guide Automobiles Anciennes - Journées du Patrimoine : CONSULTER

Démarches - Tourisme - Patrimoine - Automobiles : CONSULTER

 France   Nord (59) 
Journées du Patrimoine

Vierge à l'enfant (Musée de la Tour Abbatiale)



 Agrandir le plan
 


Publicité


 
Publicité

Musée de la Tour Abbatiale
Saint-Amand-les-Eaux (59)

Musée de la Tour Abbatiale
Musée de la Tour Abbatiale (doc. Musée de la Tour Abbatiale)

Journées du Patrimoine 2021 à Saint-Amand-les-Eaux

[2021] programme en préparation pour ce département :  Nord (59) 

Visite libre des collections permanentes

Pour accéder aux deux salles latérales de l’étage qui offrent un panorama complet de la production de céramique amandinoise du XVIIIe siècle au XXe siècle, il faut emprunter l’escalier situé dans la tourelle Sud, et rappelons-le qui a été construit à la fin du XIe siècle (l’abbé Dubois au XVIIe siècle, estimant que cette partie du bâtiment était suffisamment robuste, l’inclut dans la construction neuve).
Au début du XVIIIe siècle, l’engouement pour les porcelaines d’extrême-orient (Chine et Japon) entraîne le développement des faïenceries dans toute l’Europe du Nord-Ouest.
En 1713, le traité d’Utrecht rattache définitivement le Nord de la France au royaume de Louis XIV. Le nouveau tracé de la frontière et les droits perçus pour l’entrée des marchandises en France, isolant notre région des centres producteurs de faïence des Pays-Bas, provoquent le développement spectaculaire de cette activité dans les actuels départements du Nord et du Pas-de-Calais. A Bailleul, Lille, Aire-sur-la-lys et, plus tard, Saint-Omer s’installent des manufactures de faïence.
A Saint-Amand, un premier faïencier, Nicolas Desmoutiers met en place vers 1710-1715 une manufacture qui produit de la vaisselle courante (plats, écuelles, pichets), décorée au grand feu de motifs rustiques dérivés des décors hollandais.
A partir de 1736, l’entreprise est louée successivement à Martin-Claude, Marie-Françoise et Pierre-Barthélémy Dorez, tous parents des manufactures du même nom exerçant à Lille. La fabrique prend alors de l’importance et produit des objets dont les décors se ressentent de l’influence lilloise.
Cette manufacture cesse son activité en 1777.
En 1718, Pierre-Joseph Fauquez, faïencier à Tournai, achète un terrain à Saint-Amand pour y bâtir une manufacture qui prend son essor vers 1740 sous l’impulsion de Pierre-François puis Jean-Baptiste Fauquez, fils et petit-fils du fondateur.
L’entreprise disparaîtra dans la tourmente révolutionnaire.
Les Fauquez employèrent diverses techniques de la céramique : la faïence stannifère décorée soit au grand feu, soit au petit feu, la porcelaine tendre et la faïence fine.
Les formes qu’ils utilisèrent, se ressentent de l’évolution du goût au XVIIIe siècle : quelques pièces évoquent les formes de l’orfèvrerie sous Louis XIV, d’autres en plus grand nombre sont d’esprit rocaille, d’autres enfin affichent la sobriété des lignes sous Louis XVI.
Quelques céramiques contemporaines sont également exposées montrant la diversité des techniques et des artistes.
Dans la salle centrale, sont réunies des peintures et sculptures du XVIe au XVIIIe siècle comme une Vierge à l’Enfant, commande de l’abbaye au XVIe siècle, en albâtre de l’école de Conrad Meit, empreinte de toute la douceur maternelle de l’Humanisme ou un chapiteau roman de pierre bleue qui appartenait à l’abbaye romane.
D’autres oeuvres des anciens Pays-Bas du Sud (Walter Pompe, Abraham van der Schoor, Laurent Delvaux…) viennent compléter cette section Beaux-Arts.
Enfin quelques cloches et clavier de l’ancien carillon rappelent l’art campanaire.
Parallèlement à la tradition faïencière, Saint-Amand-les-Eaux fut, de tout temps, un lieu où " chante " un carillon vivant. C’est d’ailleurs la première ville de France à s’être préoccupée de former des carillonneurs en créant à l’Ecole de Musique la première classe française de carillon. Accroché au faîte de la Tour abbatiale, le carillon de 48 cloches est le plus spectaculaire de la région.
Des parcours-jeux sont à disposition à l'accueil du musée pour découvrir les oeuvres de façon ludique et en famille.

Ce qu'il faut savoir :

La remarquable Tour abbatiale du XVIIe siècle, monument historique classé dès 1846, récemment restauré, abrite le musée.
Dans la salle du rez-de-chaussée, sous une voûte sculptée en pierre de motifs de rubans enroulés, masques fantastiques et moulures saillantes, d'une rare beauté, sont présentées, tout au long de l'année, les expositions temporaires.
A l'étage, les collections de céramiques offrent un panorama complet de la production amandinoise. Les faïences du XVIIIe mettent en avant des décors originaux et raffinés inspirés de l'Extrême-Orient, des manufactures de Rouen, de Strasbourg, du Nord de la France ou de Tournai. Témoins d'un réel souci " d'art industriel ", celles issues des manufactures des XIXe et XXe siècles montrent l'évolution de la technologie.
La salle centrale, sous une voûte en arcs brisés de 22m de haut, accueille des oeuvres liées à l'histoire de l'abbaye (deux tableaux du XVIIIe mis en dépôt par le musée des Beaux-Arts de Valenciennes, des portraits d'abbés dont un provenant du musée des Beaux-Arts de Lille, une vierge à l'enfant du XVIe siècle en albâtre de l'école de Conrad Meit). Des sculptures et peintures religieuses du XVIe au XVIIIe siècle des anciens Pays-Bas du Sud viennent enrichir cette présentation (Walter Pompe, Laurent Delvaux, Abraham van der Schoor, J.P Van Baurscheit).
Ce lieu chargé d'histoire et d'oeuvres d'art vaut le détour !
Tout au long de l'année, expositions temporaires et animations tout public.

25 photos pour Musée de la Tour Abbatiale

Musée de la Tour Abbatiale
Musée de la Tour Abbatiale
(doc. Musée de la Tour Abbatiale)
Musée de la Tour Abbatiale
Musée de la Tour Abbatiale
(doc. Musée de la Tour Abbatiale)
Musée de la Tour Abbatiale
Musée de la Tour Abbatiale
(doc. Musée de la Tour Abbatiale)
Vierge à l'enfant
Vierge à l'enfant
(doc. Musée de la Tour Abbatiale)
Musée de la Tour Abbatiale
Musée de la Tour Abbatiale
(doc. Musée de la Tour Abbatiale)
Musée de la Tour Abbatiale
Musée de la Tour Abbatiale
(doc. Musée de la Tour Abbatiale)

Plus de photos sur le Guide Tourisme France


Distinctions, labels :

Musées de France

Tarifs, conditions spéciales :

Gratuit
03 27 22 24 55

Musée de la Tour abbatiale
Grand Place
59230 Saint-Amand-les-Eaux
Consulter le site Internet
Tel : 03 27 22 24 55

Guide Tourisme France

Informations détaillées extraites du Guide Tourisme France :

- consultez aussi la fiche Musée de la Tour Abbatiale

- consultez aussi la fiche du département du Nord

Publicité
 France   Nord (59) 
Guide des Démarches - Votre département - Guide des Hôpitaux et cliniques - Guide des Maternités - Guide Médicaments - Guide des Lycées - Guide EHPAD
Guide Tourisme France - Guide Baignades - Guide Campings - Guide Automobiles Anciennes - Journées du Patrimoine : CONSULTER

Démarches - Tourisme - Patrimoine - Automobiles : CONSULTER